mercredi 20 novembre 2019

Pop-Up Store à Divonne-les-Bains

Un mois de novembre pour l'Atelier DOUARN à Divonne-les-Bains.

Entre lac et montagne, l'Atelier Vice Versa et l'Atelier DOUARN ont crée un cocon joli, étonnant, unique, un lieu où le bien-être se fait sentir et depuis les vitrines invite les passants à s'arrêter.

L'Atelier Vice Versa, c'est cette talentueuse styliste diplômée de L'Accademia Internazionale d'Alta Moda e d'Arte Del Costume KOEFIA de Rome. Plus que travailler un modèle, une forme, elle aime travailler les belles matières de qualité, les soies, les dentelles de Calais et autres splendeurs textiles


collabore avec

L'Atelier DOUARN pour la création d'une robe "soie et porcelaine". Patronage, couture, broderie de centaines de porcelaines.
Cette exposition est l'occasion d'exposer pour la première fois notre oeuvre commune.

Rendez-vous du mardi au samedi10h-12h30 / 14h-19h et le dimanche 10h-12h30
Place des 4 Vents, à Divonnes-les-Bains. A 50m du Grand Hôtel Casino.


Dévernissage prévu le vendredi 29 novembre.
Pour les professionnels décorateurs, architectes d'intérieur, 
prenons rendez-vous ensemble, 0033 6 85 63 72 73










mardi 22 octobre 2019

Salon des Métiers d'Art d'Arès


L'Atelier DOUARN revient cette année, pour la deuxième fois, au Salon Métiers d'Art d'Arès.

Vous y trouverez une trentaine d'artisans d'art de qualité, une ambiance agréable et une multitude de belles oeuvres uniques.

Voici les informations nécessaires pour m'y retrouver.
Au plaisir de vous rencontrer.


*******************************************************************************



*********************************************************************************

vendredi 11 octobre 2019

De la porcelaine au Domaine de La Bretesche


Le Domaine de La Bretesche ***** 
Un superbe endroit où se côtoient un hôtel, un restaurant, un spa, dans des bâtiments à l'architecture bretonne du XV. 
Un parc de verdure où le château se reflète dans le lac, sans oublier le golf dont la réputation n'est plus à faire.

La clientèle de ce charmant lieu, dès le hall d'accueil peut maintenant regarder et acquérir 
des porcelaines de l'Atelier DOUARN. 
Des objets de décoration, tous uniques, fait main à l'atelier.
Une création métier d'art à s'offrir, pour prolonger le bon moment vécu au domaine.





















lundi 26 août 2019

Les Petites Baladeuses, Nantes.



Les Petites Baladeuses, c'est une boutique de "luminaires tendance", des luminaires sur-mesure, atelier-boutique où il est difficile de sortir les mains vides!

Estelle vous conseille, vous choisissez les éléments pour avoir un luminaire personnalisé: cordon, belle ampoule, abat-jour.

Elle affectionne les abat-jours artisanaux, des pièces uniques et c'est ainsi que nous avons collaboré pour des abat-jours bien sûr en porcelaine! Ils sont tous uniques, peuvent être réalisés sur commande si besoin.

Les Petites Baladeuses, c'est dans l'hyper centre de Nantes, 15, rue de Verdun. 09 86 15 24 52.
Du mardi au samedi 10h-13h30 / 14h-19h



Disque porcelaine avant cuisson© adagp2019

disque de porcelaine avant cuisson ©adagp2019

Abat-jours porcelaine aux Petites Baladeuses





Détails ©adagp2019

Détails ©adagp2019
Détails ©adagp2019




lundi 13 mai 2019

Art et fiscalité pour une entreprise ou en libérale


Art et fiscalité

EN QUOI L’ACQUISITION D’OEUVRES D’ART EST-ELLE AVANTAGEUSE POUR UNE ENTREPRISE OU UNE ACTIVITÉ LIBÉRALE ?
Rien n’est plus positif pour une entreprise que l’acquisition d’une oeuvre d’art, car elle se doit d’affirmer sa personnalité.
Il est reconnu que l’art, sur le lieu de travail, apporte bien-être et inspiration.
Il permet de véhiculer votre culture, vos valeurs et transmet une énergie particulière autour de lui. Il séduit également vos visiteurs, partenaires ou clients.
Mais au delà du plaisir des yeux et de l’embellissement des lieux, l’art renvoie une image dynamique et vous permet de communiquer, en soutenant un artiste vivant, reflet de l’engagement de votre entreprise !
Vous participez au développement de la création artistique contemporaine (encouragée par les mesures fiscales françaises).

« LE PLACEMENT DES OEUVRES D’ART EST SANS DOUTE CELUI QUI PROCURE LE PLUS D’AVANTAGES FISCAUX. »
www.investirdefiscaliser.com
Aujourd’hui la défiscalisation permet aux professions libérales et aux entreprises de se constituer un patrimoine artistique tout en réduisant leurs impôts.

PUIS-JE BÉNÉFICIER DE CES AVANTAGES? QUELS SONT-ILS?
L’ acquisition d’oeuvres d’art est à la portée de toutes les entreprises, ainsi que des professions libérales.
Les entreprises concernées sont donc celles assujetties à l’impôt sur les sociétés, à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), les bénéfices non commerciaux (BNC) ou les bénéfices agricoles (BA). Les entreprises et les professions libérales inscrites en nom propre peuvent profiter de déductions fiscales en fonction de leur régime
d’imposition. Les entreprises doivent relever d’un régime réel d’imposition.
Les achats d’oeuvres sont déductibles du résultat imposable dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires, à condition d’exposer au public ses acquisitions pendant 5 ans, correspondant à la durée de l’amortissement.
Les oeuvres originales d’artistes vivants sont exclues de l’assiette de la taxe professionnelle. Les oeuvres achetées sont la propriété de l’entreprise et figureront dans un compte d’actifs (l’objectif étant de favoriser l’art contemporain et non pas d’enrichir les collections publiques).
Les frais supplémentaires liés à l’acquisition (commissions versées, frais de transport…) deviennent une charge «classique».
Quand les choix sont pertinents, l’entreprise peut constater à long-terme une plus-value parfois conséquente. En cas de vente avec plus-value, les excédents sont assujettis au régime des plus-values professionnelles et bénéficient, pour les cessions au-delà de 2 ans, de l’imposition à taux
réduit.
EXEMPLES:
PRIX DE L’OEUVRE : 7000€
Chiffre d’affaires de votre entreprise supérieur ou égal à 700 000€
et résultat 80 000€
Plafond= 700 000×5/1000 = 3500€
Amortissement sur 5 ans, donc déduction de l’année :
7000/5 =1400€
1) ENTREPRISE ASSUJETTIE A L’IR (ENTREPRISE INDIVIDUELLE,
PROFESSION LIBÉRALE)
Réduction de cotisations sociales (comprise entre 20 et 35% ) :
1400×35% = 490€
Réduction d’IR: (1400 – 490)x40%(tranche marginale) = 364€
Soit une déduction totale de 854×5 ans = 4270€.
VOUS AUREZ ALORS ACQUIS L’OEUVRE POUR UN MONTANT RÉEL DE 2730€.
2) ENTREPRISE ASSUJETTIE A L’IS
Vous diminuez l’impôt sur votre société de 1400×33% = 462€
Soit une réduction fiscale de 462×5 ans = 2310€
VOUS AUREZ ALORS ACQUIS L’OEUVRE POUR UN MONTANT RÉEL DE 4690€.
PRIX DE L’OEUVRE : 4000€
Chiffre d’affaires de votre entreprise supérieur ou égal à 200 000€
et résultat 30 000€
Plafond= 200 000×5/1000 = 1000€
Amortissement sur 5 ans, donc déduction de l’année: 4000/5 = 800€
1) ENTREPRISE ASSUJETTIE A L’IR (ENTREPRISE INDIVIDUELLE,
PROFESSION LIBÉRALE)
VOUS AUREZ ALORS ACQUIS L’OEUVRE POUR UN MONTANT RÉEL DE 1560€.
2) ENTREPRISE ASSUJETTIE A L’IS
VOUS AUREZ ALORS ACQUIS L’OEUVRE POUR UN MONTANT RÉEL DE 3400€.

Si vous avez une envie particulière ou un «coup de coeur», vous pouvez profiter dès aujourd’hui d’avantages exceptionnels en matière de défiscalisation. En effet, la décision de pratiquer cette déduction relève de la gestion de l’entreprise et n’est subordonnée à aucune autorisation préalable de l’administration.

lundi 6 mai 2019

Article Ouest-France 3 avril 2019.

Merci à la journaliste Manon Siret pour cet article. Une rectification, l'Atelier DOUARN est situé à Saint-Herblain, à l'ouest de Nantes et non à Sautron.


Journées européennes des métiers d’art. Céramiste, un métier passion « multicasquettes »

Dans son atelier à Sautron, au nord de Nantes, Sandrine joue sur de nombreux tableaux. - Crédit: Ouest-FranceDans son atelier à Sautron, au nord de Nantes, Sandrine joue sur de nombreux tableaux. - Crédit: Ouest-France

Artisane céramiste, Sandrine Ramona Nerrou modèle, travaille à la plaque et utilise son tour, les mains dans la terre à laquelle elle tient tant. Un savoir-faire qu’elle défend depuis quatorze ans.
Pinceau en main, Sandrine Ramona Nerrou fignole minutieusement les dernières retouches de sa pièce. « Je travaille la porcelaine, la seule terre qui est translucide, précise-t-elle, le regard rivé sur la céramique blanche. Après, je la laisse blanche car je la trouve délicate et raffinée au naturel. »
Son métier, elle le qualifie de « multicasquettes  » , en affichant un brin d’excitation. « Il y a la création en atelier, mais il y a aussi le monde de dehors, pour lequel il faut faire de la communication, de la comptabilité et du marketing. Il faut trouver un modèle économique pour en vivre. »
« C’est comme dans la vie »
Dans son atelier à Sautron, au nord de Nantes, Sandrine joue sur plusieurs tableaux. Elle nourrit sa collection d’œuvres épurées, sur lesquelles elle fait se rencontrer des notions qui lui sont chères : le partage, la communication et la transmission. « Par exemple, sur ce tableau, deux entités de porcelaine, indépendantes, qui tracent leur chemin, vont venir se rencontrer, détaille la céramiste.De cette rencontre découle une transmission. C’est comme dans la vie, on échange, on partage et on emporte avec soi des idées. »
Ses créations, elle les aime sobres et épurées. Seules quelques pointes d’or viennent parfois habiller le blanc immaculé de la céramique. Sa créativité côtoie aussi une part plus technique de son travail. Quand elle n’expose pas, elle crée pour des particuliers ou des professionnels, tels que des architectes, pour habiller les plafonds ou décorer des intérieurs.
Un manque d’accompagnement
Son métier, elle ne le changerait pour rien au monde, mais elle déplore un manque d’accompagnement. « C’est compliqué d’en vivre et il y en a plein d’entre nous qui arrêtons faute de moyens, alors qu’ils ont un véritable savoir-faire qui se perd, s’inquiète-t-elle. Il y a une multitude de réalités différentes derrière ce statut d’artisan. Les besoins du boulanger n’ont rien à voir avec celui du céramiste. »
Elle déplore un manque de reconnaissance des spécificités des artisans métiers d’arts. Ces métiers recouvrent une telle diversité que les artisans ont du mal à former une corporation. « On se retrouve dans des catégories administratives qui ne nous correspondent pas toujours. Cela n’encourage pas le développement de ces savoir-faire, alors qu’ils entraînent une dynamique touristique et économique. »
Les Journées européennes des métiers d’art sont organisées jusqu’au 7 avril 2019, avec un temps fort samedi 6 et dimanche 7 avril. Elles mettent à l’honneur les savoir-faire des artisans d’art. Tout le programme sur www.journeesdesmetiersdart.fr
Manon SIRET.